Je ne me suis jamais sentie aussi noire qu’ici.

En partant en Erasmus en Allemagne, je pensais jouer la sécurité. Après tout, Berlin est à 1h30 de Paris en avion donc je me disais qu’en cas d’urgence en quelques heures d’avion j’avais la possibilité d’être chez moi. Et puis, j’avais l’impression que je connaissais déjà un peu l’Allemagne étant donné que j’ai étudié l’allemand et la culture allemande pendant plusieurs années.

Mais en réalité, l’Allemagne a beau partager sa frontière et sa monnaie avec la France, la proximité s’arrête ici. Allemands et Français même si l’on a souvent tendance à penser qu’ils fonctionnent par pair au sein de l’Europe, sont en fin de compte profondément différents.

Lorsque j’étais en France j’habitais dans une petite ville de banlieue à 30 min de Paris. Rien d’exceptionnel ne se passait dans ma ville mais en 30 min je pouvais rejoindre Paris et profiter de la diversité culturelle et sociale parisienne. Aujourd’hui, j’habite toujours dans une petite ville mais à 1h30 de Berlin et à 5 min de la Pologne. Gros changement. Je peux littéralement passer d’un pays à l’autre en l’espace de 5 min. Mais surtout je suis passée d’un moment où voir des personnes à la peau noire était mon quotidien à pouvoir compter mes interactions ou même apercevoir une personne noire sur les doigts d’une main.

En France, j’ai déjà été confronté au racisme, aux paroles déplacées, aux mots blessants… Mais ici je suis confrontée à quelque chose d’encore plus visible, palpable, le fait de ne pas pouvoir être invisible, de ne pas pouvoir me fondre dans la masse car de par la couleur de ma peau je sors du lot. J’aime être originale, j’aime me démarquer des autres sinon je ne serais pas devenue bloggeuse mais il y a une différence entre vouloir être remarquée pour ce que l’on apporte au monde, ses capacités, son talent et être remarquée par sa couleur de peau.

Bizarrement, je peux le dire, je ne me suis jamais senti appartenir autant à la communauté noire qu’en étant une des seules noires de la ville. C’est en étant si peu représentée que je me suis rendue compte que Noire n’était pas mon métier comme le dit Aïssa Maiga dans son livre mais bien quelle que chose que je n’avais d’autre choix d’assumer et de porter avec fierté tous les jours sans RTT ou congés car quoi qu’il arrive c’est ce que les gens perçoivent de moi en premier. Ma couleur de peau. Ma négritude comme dirait Aimé Césaire.

J’écris cet article non pas pour me plaindre mais pour rappeler que tout peut s’en aller en claquant des doigts. Toutes les choses que je prenais pour acquise comme raconter ma journée à ma mère, voir et interagir régulièrement avec des personnes qui me ressemblent et qui peuvent comprendre ce que je ressens. Tout cela ne m’est plus possible aujourd’hui. Je ne me rend compte qu’aujourd’hui du privilège que j’avais en tant que noire vivant dans une banlieue proche d’une grande ville avec une forte diversité.

J’écris aussi cet article pour les personnes blanches vivant dans un environnement blanc (c’est à dire la grande majorité). Soyez conscient de ce privilège que vous avez. Ce privilège qui vous permet de ne pas avoir avant de voyager si la destination où vous souhaitez allez est « black friendly ». Ce privilège qui vous permet de ne pas être contrôlé de manière fréquente par la police. Ce privilège qui vous permet de ne pas avoir à répondre à la question « Je peux toucher tes cheveux s’il te plaît? » à longueur de temps. Prenez conscience de toutes ces questions que vous n’avez pas à vous poser.

Cliquez ici pour accéder au film Hello privilege, it’s me Chelsea, que je vous invite à aller regarder. Ce film est disponible sur Netflix et explore de manière assez détaillée cette question des privilèges qu’ont les personnes blanches sans en avoir conscience.

Prenez soin de vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.